Skip to main content

Full text of "L'union"

See other formats


Page 54 


Feuilleton de L’UNION 


lui, la melee est trop affreuse, des masses d’hommes le se pa rent de celui qu'il 
voudrait tenir sous sa main. 

Dfj4 les pirates c&dent au nombre; ils hAsitent, ils reculent; Cabrera 
en rain les exhortent 4 le auivre, quand tout 4 coup un cri percent retentit 
Cabrera, qui roit que tout est perdu, s Glance pour aauter par dessua le bord, 
phAre de la reine des Antilles. Les volantes, ces noncbalantes voitures de 
pour s'en relever tout en feu. C’est un homme! Les combattants s’arretent 
4 ce phAnomAnc inattendu; les flammes l’enveloppent de langues de feu, la 
douleur lui arraehe des cris qui ne sont pas humains. 

11 ne voit plus, il se prAcipite partout, se darde 4 t ravers les raugs des 
pirates; ses pistolets 4 six coups ont pris feu et partent d'eux-raSmes, tuant 
et blessaut 4 droite et 4 gauche ceux qui 1 'entourent. 

Le capitaine, qui a compris et reconnu l’infortune comte d’Alcantara, 
profite de la confusion et pousse les pirates le sabre dans les reins, Le pont 
eat jonehA de cadavres; tous ceux qui Achappeut 4 la mort sautent 4 la mer. 
Cabrera, qui voit que tout est perdu, s’elance pour sautre par dessus le bord, 
mais une main de fer le saisit par le collet de son habit, et lui crie dans les 
oreilles: 

—Ah! ah I c’est vous qui a~vez voulu me frotter 4 Matance, nous allons 
voir; c'e8t 4 mon tour maintenant. 

Mais 4 peine Tom a-t-il le temps de lui porter une couple de coups de 
poing, que troia 4 quatre Zephyrs se jettent sur Cabrera et le font prisonnier. 
Avec Cabrera finit le combat, qui avajt durA prAa d’une demiheure avec un 
Apouvantable acharnement. 

On est parvenu, non sans peine, 4 s’emparer du comte d'Alcantara ct 
4 Ateindre le feu qui le dAvorait. II est griAvement brdle. On le tranBporte 
dans la cabine oq les soins les plus empresses lui sont donnA* par 8ir Oosford. 
Hcureusemcnt qu’il ne s’est fait aueun mal dans sa chute. AprAs avoir lavA 
blessnres, on lui applique du coton en ouatc pour soutirer le feu de ses plaiea, 
qui le font souffrir cruellement, quoiqn'elles n'aient rien de dangereux. 

Pendant ce temps-14, Pierre sur le pont. Cinq pirates sont prisoniers et 
Atroitement liAs. Les matelota du Zephyr sont ranges sur le pont^et 
repondent 4 I'appel. Le resultat de I'appel fait voir qu'il y a cu trentedeux 
blesses et cinq rnorts. Les pirates ont laissA treize morts sur le pont, sans 
compter ceux qui tombArent 4 la mer sous le feu de la premiere dAcharge. 


001$ PE CONSTRUCTION 

ATANT UdnOONT OUVHBT DBS OOUBS A BOM A-. * 

ST PAUL DB KBTIS—BADWAT CBXTBB—B8LLM—VILNA BT ASHKONT 
NOUS SOMHBS BN POSITION DB VOUS POUBNIB TOUT LB BOM BT AUT&BS 
MATBKIAUX DB OONSTBUOTION DONT VOUS POUVBZ AVOIR BBSOQT-— 
VBNBE EXAMINER NOTRE STOCK. — SI VOUS VOULBS LBS MBILLBUBS 
MATBBIAUX. NOUS LBS AVONB 

Hayward LGnjbcr Co., Ltd. 

St Paul de MAtis — Radway Center — Beilis — Vilna — Aahmont